Le fond de scène : avant que la musique commence il y a auparavant l’attente , du public , la préparation du pianiste ..cette atmosphère palpable comme les tubes de couleurs que le peintre presse sur la palette, la partition bien mise ,comme le tabouret..à sa place , les lumières qui baissent , ce moment où tout est possible : le Toro qui rentre dans l’arène droit dans la lumière où une frêle silhouette comme Notre émotion attend le choc ! Le souvenir d’un concert privé de Sviatoslav Richter entrant droit sur le piano entament le concerto fracassant une corde avant d’être assis…c’est pour le peintre faire l’esquisse d’un couvreur tombant du toit avant qu’il ne soit au sol , comme la première passe du torero avec la Véronique .. tout est déjà dit , la grâce est au rendez-vous..la messe commence et les anges nous emporte en enlevant notre esprit …nous propulsant dans le décor ….et la musique fait corps .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*